Image



Historique de l'Ayurvéda

L’Ayurvéda est considérée en Inde comme étant la plus ancienne médecine et son origine serait d’ordre divin.

Maladies et calamités étaient le lot des hommes sur terre et ne cessaient d’augmenter. De grands chefs spirituels se réunirent alors et décidèrent d’envoyer le sage Daksha Prajapathi auprès du Dieu Brahmâ, (le créateur dans la trilogie hindoue), afin qu’il étudie l’Ayurveda et puisse donner aux êtres humains, des solutions pour éradiquer certains fléaux. Brahmâ, celui qui donne l’impulsion par ses pouvoirs divins, donna cette connaissance à Daksha Prajapathi.

Ce dernier transmit « cette science de la vie » aux frères Ashwini, célèbres physiciens évoluant dans des plans semi-divins, entre la terre et les cieux. Les miracles curatifs des deux frères sont décrits dans le Rig-Véda. Les frères Ashwini transmirent à leur tour cette connaissance à Indra, le roi des Dieux, qui lui-même transmit l’Ayurveda à ses disciples Aterya et Bharadwaja, Kashyapa et Dhanwantari.

Tous écrivirent alors des traités ayurvédiques. Aterya et Bharadwaja créèrent une école spécialisée dans la médecine générale. Kashyapa se spécialisa dans la pédiatrie et Dhanwantari dans la chirurgie.

L'Ayurvéda est un mélange de science et de philosophie qui montre les aspects physiques, mentaux, émotionnels et spirituels nécessaires à la santé. L'étude de l’ayurvéda dans les universités Indiennes - ouvrant ainsi la porte aux chercheurs - assure maintenant la continuité de la pratique de cette précieuse médecine.